Mise en boîte du Revenu de Base

Introduction

Les monnaies des banques… pour en avoir, certains vendent ou hypothèquent leurs biens, d'autres se font salarier… Mais qui a créé ces monnaies1 ? Et plus important, comment devraient-elles être créées dans un souci d'équité2 ? Beaucoup rejettent ces questions. Est-ce de l'ignorance, de la complaisance, de la résignation ? Cela cache-t-il un goût pour l'autoritarisme ?

Ce billet veut plus particulièrement mettre en évidence l'absurdité de la question du « financement » du Revenu de Base3. Il prend la forme d'une suite de diagrammes (qui devraient se suffire à eux-mêmes bien qu'ils soient accompagnés de commentaires) :

  • La liste déroulante permet de passer d'un diagramme à un autre.
  • Des bulles d'informations sont affichées quand le pointeur survole les différentes parties du diagramme (ou quand on les touche sur un écran tactile).
  • « Un diagramme de Sankey ou diagramme Sankey est un type de diagramme de flux, dans lequel la largeur des flèches est proportionnelle au flux représenté. Le diagramme de Sankey est utilisé en particulier pour visualiser les transferts énergétiques, les coûts ou les pertes engendrés par un processus. » Extrait Wikipedia.
  • Pour ne pas les alourdir inutilement, les diagrammes font intervenir une communauté réduite à trois membres : Justine, pour représenter ceux qui possèdent une répartition moyenne de la masse monétaire, Amina pour ceux qui sont en dessous, et Liliane pour ceux qui sont au-dessus.
  • Les premiers diagrammes pourront sembler évidents, voire inappropriés, pour autant j'espère qu'ils aideront le plus grand nombre à progresser dans la compréhension du sujet.

Échanges équilibrés

Échanges équilibrés

Vision des échanges effectués entre les trois membres de la communauté. Le compte de chacun reste inchangé entre l'année 1 et l'année 2 : pour faciliter les études, nous nous placerons toujours dans ce cas particulier où les échanges sont globalement équilibrés.

100 F : transfert

  • en provenance de Amina
  • à destination de Justine

50 F : montant non échangé par Amina

150 F : montant que possède Amina en début d'année 1

150 F : montant que possède Amina en fin d'année 1

Echanges équilibrés (version simplifiée)

Echanges équilibrés (version simplifiée)

Amélioration de la lisibilité du cas particulier où les échanges sont globalement équilibrés : nous ne voyons plus les mouvements effectués entre chaque membre durant l'année. Cette méthode de représentation sera reprise dans les diagrammes suivants, ce qui en simplifiera l'étude.

150 F : montant restant à Amina après une année d'échange

150 F : montant que possède Amina en début d'année 1

150 F : montant que possède Amina en fin d'année 1

Passage de l’ancien au nouveau franc

Passage de l’ancien au nouveau franc

« Le 27 décembre 1958 voit l'adoption du Plan Pascal Liliane qui vise la création du nouveau franc. Appelé nouveau franc, il équivaut à 100 anciens francs ; ainsi un produit à 519 (anciens) francs coûtera désormais 5,19 (nouveaux) francs, ou 5 francs et 19 centimes (division par 100). » Extrait Wikipedia - Franc Français.

Ici, nous représentons la pensée d'un observateur pour qui le passage au nouveau franc correspond à la disparition de 99 % de la monnaie et une énorme déflation des prix. C'est une vision quantitative des choses. Une vision relative à la masse monétaire lui ferait simplement penser : avant le passage au nouveau franc, Amina avait 1/6, Justine avait 1/3 et Liliane avait 1/2 ; c'est encore le cas après le passage au nouveau franc et les prix sont restés inchangés.

« Avec cette réforme, De Gaulle et Pinay restauraient un franc de prestige […] » Extrait Wikipedia - Franc Français

Ce diagramme permet de voir un type de changement de référentiel (règle de trois) que l'on retrouvera dans la suite. Le but sera, non pas de restaurer un quelconque prestige, mais de faciliter des comparaisons.

150 F : montant restant à Amina après une année d'échange

  • correspond au passage au nouveau franc : 15 000 F / 100

14 850 F : montant retiré de la masse monétaire

  • en provenance de Amina, soit 99 % de 15 000 F

15 000 F : montant que possède Amina en début d'année 1

  • soit un sixième de la masse monétaire

30 000 F : montant que possède Justine en début d'année 1

  • soit un tiers de la masse monétaire

45 000 F : montant que possède Liliane en début d'année 1

  • soit la moitié de la masse monétaire

150 F : montant que possède Amina en fin d'année 1

  • soit toujours un sixième de la masse monétaire

300 F : montant que possède Justine en fin d'année 1

  • soit toujours un tiers de la masse monétaire

450 F : montant que possède Liliane en fin d'année 1

  • soit toujours la moitié de la masse monétaire

89 100 F : montant total retiré de la masse monétaire

  • soit 99 % de 90 000

Retour à l’ancien franc

Retour à l’ancien franc

Un retour à l'ancien franc peut être vu comme une augmentation de 9 900 % de la masse monétaire. C'est en fait un changement de référentiel (règle de trois) que mes grands-parents opéraient souvent. « Combien ça fait en ancien franc ? » a longtemps été une question très commune. Cela leur permettait de réaliser des comparaisons avec des références du passé. Mais pour ceux qui n'avaient jamais connu l'ancien franc, cela produisait un effet étrange, comme s'il y avait une inflation soudaine de 10 000 %.

A priori, ce graphe décrit donc un calcul, une expérience de pensée que mes grands-parents réalisaient régulièrement. Mais il pourrait également représenter une véritable réforme restaurant un franc de modestie. A bien des égards, le diagramme qui suit est similaire…

150 F : montant restant à Amina après une année d'échange

  • avant retour à l'ancien franc

14 850 F : montant « créé » pour revenir à l'ancien franc

  • à destination de Amina, soit 99 % de 15 000 F

150 F : montant que possède Amina en début d'année 1

  • soit un sixième de la masse monétaire

300 F : montant que possède Justine en début d'année 1

  • soit un tiers de la masse monétaire

450 F : montant que possède Liliane en début d'année 1

  • soit la moitié de la masse monétaire

15 000 F : montant que possède Amina en fin d'année 1

  • soit toujours un sixième de la masse monétaire

30 000 F : montant que possède Justine en fin d'année 1

  • soit toujours un tiers de la masse monétaire

45 000 F : montant que possède Liliane en fin d'année 1

  • soit toujours la moitié de la masse monétaire

89 100 F : montant « créé » pour revenir à l'ancien franc

  • soit 9900 % de 900

Dividende Universel via une création monétaire

Dividende Universel via une création monétaire

Ce graphe ressemble beaucoup à celui du retour à l'ancien franc. Bien sûr, il y a une différence majeure. Dans le cas de l'ancien franc, la part attribuée à un individu est en proportion de ce qu'il avait. Dans le cas du Dividende Universel (abrégé DU), la part attribuée à un individu est la même pour tous : c'est une proportion de la masse monétaire (10 %).

Pour rappel, la Théorie Relative de la Monnaie (abrégée TRM) parle de co-création de monnaie : tout le monde crée une même part d'une même monnaie, et ceci régulièrement dans le temps - l'objectif étant de ne privilégier aucun individu, ni aucune époque. La mise en oeuvre de cette co-création n'est pas un sujet de la TRM. Elle pourrait prendre différentes formes : délégation à une Banque Centrale ou à un système informatique décentralisé type DUniter2.

On peut imaginer que cette opération de co-création affecte non seulement les comptes, mais aussi tous les prix, comme lors du passage au nouveau franc.

150 F : montant restant à Amina après une année d'échange

30 F : part du Dividende Universel créée par Amina

  • soit un tiers du Dividende Universel : 90 F / 3

150 F : montant que possède Amina en début d'année 1

  • soit un sixième de la masse monétaire

300 F : montant que possède Justine en début d'année 1

  • soit un tiers de la masse monétaire

450 F : montant que possède Liliane en début d'année 1

  • soit la moitié de la masse monétaire

150 F : montant que possède Amina en fin d'année 1

  • soit maintenant un peu plus d'un sixième de la masse monétaire

300 F : montant que possède Justine en fin d'année 1

  • soit toujours un tiers de la masse monétaire

450 F : montant que possède Liliane en fin d'année 1

  • soit maintenant un peu moins de la moitié de la masse monétaire

90 F : monnaie co-créée par la communauté

  • appelée aussi Dividende Universel
  • représente 10 % de la masse monétaire 900 F

Dividende Universel via une création monétaire (vu en masse constante)

Dividende Universel via une création monétaire (vu en masse constante)

Par rapport au diagramme précédent, un changement de référentiel (règle de trois) est ajouté afin de ramener la masse monétaire à ce qu'elle était avant émission de la nouvelle monnaie. C'est une opération de la pensée très similaire à celle que faisait mes grands-parents.

Bien sûr, ici, le calcul ne correspond pas à un simple décalage de virgule, il nécessite l'utilisation d'une calculatrice. Dans cet exposé, la mise en oeuvre pratique n'est pas le sujet, néanmoins, nous pouvons remarquer ceci : dans le cadre d'une monnaie entièrement numérique, ce type de calcul peut être facilement pris en charge par les logiciels.

Ce changement de référentiel facilite l'étude des effets du DU : certains verront pour Justine une opération neutre ; pour Amina, une revalorisation ; pour Liliane, une dévalorisation. Il permet également la comparaison avec le diagramme suivant.

164 F : montant que possède Amina en fin d'année 1

  • suite au retour à la masse monétaire de l'année 1
  • soit  : 180 F / 990 * 900

16 F : résidu en provenance de Amina

  • suite au retour à la masse monétaire de l'année 1
  • soit 180 / 990 * 90

150 F : montant que possède Amina en début d'année 1

  • soit un sixième de la masse monétaire

300 F : montant que possède Justine en début d'année 1

  • soit un tiers de la masse monétaire

450 F : montant que possède Liliane en début d'année 1

  • soit la moitié de la masse monétaire

180 F : montant que possède Amina en fin d'année 1

  • soit maintenant un peu plus d'un sixième de la masse monétaire

330 F : montant que possède Justine en fin d'année 1

  • soit toujours un tiers de la masse monétaire

480 F : montant que possède Liliane en fin d'année 1

  • soit maintenant un peu moins de la moitié de la masse monétaire

164 F : montant que possède Amina en fin d'année 1

  • soit maintenant un peu plus d'un sixième de la masse monétaire

300 F : montant que possède Justine en fin d'année 1

  • soit toujours un tiers de la masse monétaire

436 F : montant que possède Liliane en fin d'année 1

  • soit maintenant un peu moins de la moitié de la masse monétaire

90 F : monnaie co-créée par la communauté

  • appelée aussi Dividende universel
  • représente 10 % de la masse monétaire de début d'année 1

90 F : résidu issu du retour au référentiel de début d'année 1

  • soit 10 % de la masse monétaire de début d'année 1

Revenu de Base via une taxe

Revenu de Base via une taxe

Intéressons-nous maintenant au « financement » - avec de gros guillemets - d'un Revenu de Base (en abrégé : RdB). Tous les ans, une taxe de 10 % est prélevée sur tous les comptes ; le résultat de cette taxe est ensuite redistribuée en parts égales à chacun, ce qui constitue le RdB.

Une première chose est frappante : Justine possède un tiers de la masse monétaire, que ce soit avant ou après distribution du Rdb. Mais en étant plus attentif, on remarque mieux : pour Amina et Liliane, les valeurs sont quasiment les mêmes que dans le cas du DU vu en masse constante (voir le diagramme précédent). En fait, cela n'a rien d'une coïncidence, Stéphane Laborde a démontré qu'il y avait mathématiquement parfaite équivalence.

Ici, la monnaie n'est pas co-créée par les humains qui l'utilisent, elle est créée par les banques1. Alors, est-ce le DU qui cache un financement ? Ou est-ce le RdB qui cache une non co-création de la monnaie ? Si la réponse ne vous semble pas évidente, la lecture de l'allégorie « Bouée de Base contre Mollets Libres » vous aidera peut-être.

30 F : distribution à Amina du RdB

  • en provenance de la Caisse, c'est-à-dire 90 F / 3

135 F : montant restant à Amina après une année d'échange

  • et après application de la taxe « finançant » le RdB

15 F : taxe prélevée auprès de Amina pour « financer » le RdB

  • soit 10 % de 150 F

150 F : montant que possède Amina en début d'année 1

  • soit un sixième de la masse monétaire

300 F : montant que possède Justine en début d'année 1

  • soit un tiers de la masse monétaire

450 F : montant que possède Liliane en début d'année 1

  • soit la moitié de la masse monétaire

165 F : montant que possède Amina en fin d'année 1

  • ce qui représente maintenant plus d'un sixième de la masse monétaire
  • cette valeur ressemble étrangement à celle obtenue avec le Dividende Universel

300 F : montant que possède Justine en fin d'année 1

  • ce qui représente toujours un tiers de la masse monétaire

435 F : montant que possède Liliane en fin d'année 1

  • ce qui représente maintenant moins de la moitié de la masse monétaire
  • cette valeur ressemble étrangement à celle obtenue avec le Dividende Universel

90 F : total des taxes prélevées pour « financer » le RdB

  • soit 10 % de la masse monétaire 900 F

Notes

  1. D'où vient l'argent que prêtent les banques ? « Elles le fabriquent elles-mêmes, avec autorisation de la Banque Centrale » – Bernard Marris, membre du conseil général de la Banque de France  :
    http://www.creationmonetaire.info/2014/04/tout-comprendre-sur-la-monnaie.html
  2. Dans les monnaies libres, « chaque membre est co-créateur de la monnaie sans rien faire, juste en étant membre de la Communauté monétaire »  :
    http://www.duniter.fr/presentation
  3. Le Revenu de Base est un revenu versé par une communauté politique à tous ses membres, sur une base individuelle, sans condition de ressources ni obligation de travail  :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Revenu_de_base